Cœur Tzigane
Serbie

Créée en 1999 par des Roms dans le quartier de Borca (agglomération de Belgrade), Cœur Tsigane est partenaire du CCFD depuis 2000.
Les projets de cette association, qui lutte contre la ghettoïsation des Roms, s’articulent autour de trois priorités :

- Favoriser l’intégration de la population rom dans la société et améliorer leur quotidien.
- Lutter contre le racisme.
- Collaborer avec les autorités pour prendre en compte les Roms dans les politiques publiques.

Ses actions - collecte et distribution d’aide alimentaire, éducation sanitaire pour de meilleures conditions d’hygiène, assistance juridique et promotion de la scolarisation - concernent des enfants roms et non roms et leur famille.


L’association prépare notamment des enfants à l’entrée en école primaire à travers un programme de pré-scolarisation qui conjugue éducation formelle (langues, discipline..) et informelle (ateliers culturels, visites...).
Elle accueille ainsi une cinquantaine d’enfants de trois à huit ans – Roms serbes ou déplacés du Kosovo et non Roms – cinq jours par semaine de 8 heures à 14 heures. Pris en charge par cinq institutrices Roms et Serbes, les enfants suivent un apprentissage intensif du serbo-croate et des règles de la vie en groupe. Grâce à des sorties variées - théâtre, musique, cinéma, aéroport, transports publics, radio, télévision… - ils élargissent leur champ de vision, ce qui leur permet d’envisager un meilleur avenir.
Le programme d'assistance continue tout au long de l'école primaire via l’achat de fournitures scolaires (livres, cahiers), la poursuite des visites culturelles et l’orientation professionnelle.

L’association souhaite encourager la reproduction de ce projet pilote dans d'autres communes de Belgrade en partenariat avec la municipalité.

Aujourd'hui, Cœur Tzigane se trouve confronté aux retours massifs de Roms expulsés d'Allemagne dans le cadre des accords de réadmissions signés avec la Serbie.