La Fondation du Collège Européen
Roumanie

Créée en 1995 par un professeur de philosophie engagé Virgil Ciomos et soutenu par le CCFD depuis 1996, la Fondation du Collège Européen est une fondation universitaire privée.

Sa vocation est double :
- Reconstruire la société civile roumaine en instaurant un dialogue interreligieux et interethnique dans ce pays encore fortement marqué par des pulsions identitaires (édition de livres et de revues, séminaires, interventions dans les écoles…).
- Réintégrer les personnes en marge de la société avec une attention particulière pour les populations roms.

En 2001, la Fondation du Collège Européen a lancé deux projets éducatifs alternatifs.

Le premier, animé avec une école publique de Cluj (en Transylvanie au Nord Ouest de la Roumanie), s’adresse à des enfants roms n’ayant pas ou très peu fréquenté l’école et leur propose des cours de rattrapage (essentiellement de l’alphabétisation), jusqu’à ce qu’ils puissent réintégrer un cursus normal.
Plusieurs formateurs roms interviennent désormais dans ces cours parallèles.
Le second, intitulé « école de la seconde chance », consiste à réintégrer dans deux lycées de la ville des jeunes ayant interrompu prématurément leur scolarité. Des actions de prévention de l’abandon scolaire sont également menées avec ces lycées.

La fondation assure un suivi personnalisé des enfants bénéficiaires - transport et restauration, obtention de papiers d’identité, assistance médicale et psychologique, activités extra-scolaires - et s’applique à créer des liens durables avec les familles pour les convaincre de l’importance de l’école.

Ce projet a permis de développer des liens forts avec les autorités scolaires du département. A terme, la fondation ambitionne de mettre en place des qualifications professionnelles, notamment dans le domaine de la mécanique et de la broderie.