La vidéo "Citoyens à part... entière !"

Sous la forme d'une bande annonce, cette fiction invite à la réflexion sur les conditions de vie des Roms. Dans le cadre d'une animation, le décryptage de cette vidéo permet de susciter le débat.

Pour voir la vidéo il vous faut le plug-in "Flash 8" de Macromedia. Si vous ne l'avez pas, certains navigateurs vous proposeront de le télécharger automatiquement. L'installation est rapide et facile. Si l'installation ne se fait pas automatiquement, vous pouvez télécharger le plug-in à cette adresse.


[Décembre 2006 ] Nouveau, découvrez Carnet de voyage, les images du tournage, et partez à la rencontre des acteurs de la fiction.


Pour décrypter et mieux comprendre

1. Où il est question des mots pour désigner ce peuple…
Scène entre la jeune Manouche et le jeune Gadjé :

La jeune fille explique au jeune garçon de quelle façon il convient de prononcer les mots « Manouche » et « Gadjé » : au-delà de cette question de prononciation, c’est de l’identité même dont il s’agit. La jeune fille est Manouche, elle l’affirme, et se dit partie intégrante de cette population. Les noms qui désignent ce peuple de plus de 9 millions de personnes en Europe sont nombreux (Roms, Bohémiens, Gitans, Manouches, Gypsies…) et ont tous un sens bien spécifique.

2. Où il est question du génocide…
Scène entre la jeune fille et son grand-père qui montre de vieilles photos

Le grand-père explique à sa petite fille ce que l’on voit sur de vieilles photos en noir et blanc : des photos sur lesquelles des officiers nazis font embarquer des Tsiganes dans des trains pour les camps de la mort ; des centaines de milliers de Tsiganes furent en effet exterminés par les régimes nazis.

3. Où il est question du déni de droits des Roms, Gitans et Manouches…
Scène où la police vient expulser les familles installées sur un terrain.

Les communes de plus de 5000 habitants doivent mettre à disposition des gens du voyage une aire d’accueil aménagée. De nombreuses communes ne respectent pas cette disposition (loi Besson)

4. Où il est question des préjugés et stéréotypes que subissent les Roms, Gitans, Manouches…
Scène où l’on voit Céline, la jeune femme blonde, venir prévenir son mari, entrepreneur, que des proches vont être expulsés du terrain sur lequel ils se trouvent.

Le mari de Céline, Tony, est en réalité en train de construire (d’agrandir) sa propre maison, il est aussi entrepreneur de travaux publics, dans la « vraie » vie. Les stéréotypes véhiculés sur les Gitans et Manouches en France, font de ce peuple de perpétuels itinérants, des nomades dans l’âme, alors qu’en réalité nombre d’entre eux sont sédentaires. On les associe aussi au travail saisonnier, ce qui n’est pas le cas de Tony.