Saleté : un cliché tenace

Les gens du voyage accueillis sur des aires aménagées respectent leur lieu de vie.

Mais en dépit de la loi Besson, peu de communes mettent des terrains à leur disposition.
Les terrains vagues disponibles, parfois près des décharges publiques ou en bordure des autoroutes, sont difficiles à nettoyer.
Se sentant humiliés, les groupes contraints de s’y installer ne font pas toujours d’effort pour les entretenir.